coup de coeur·fantasy

Valisar, tome 1 : L’exil de Fiona McIntosh

2018 valisar 1

Ma chronique: Apres ma rencontreen mode « elfe » en avril dernier, au Trolls et Légendes de Mons (BE) avec l’auteure du « Don », Fiona McIntoch, et de ce petit ouvrage dédicacé dans ma PAL je ne pouvais que commencer la trilogie, bien que le premier tome du dernier souffle ne m’aie pas emballé sur le moment, je suis passée donc à la trilogie Valisar, dont le synopsis m’interpellais bien  plus. Et je ne suis pas déçue !

2017-04-15 10.38.46.jpgUn vrai coup de coeur pour ce milieu d’année.
Loethar, le tyran plutôt intelligent de ce premier tome, et pour la suite je pense, est un personnage qu’on aime détester, il est sanglant, un peu psychotique d’ailleurs dans ses idées et ses actions, bref, le bon bourreau bien sombre mais nous avons envie de savoir qu’est ce qu’il se cache derrière t’en de cruauté. Léo, le personnage qu’on aime, qui est superbement décris et attachant, celui dont le destin à été dessiné quasi en totalité par son père, le roi Brennus. On remarque que l’auteur à travaillé ses personnages et son intrigue dans les moindre détails, rien ne semble manquer, tout est calculé et indispensable, pratiquement aucun temps mort dans la lecture, seul les chapitres nous font faire une micro pause. Graven, compagnon de route de Leoden, est probablement le personnage le plus mature dans les décisions à prendre pour aider Leo, il est parfois embêtant mais pour le bien de son protégé. Piven, frère adoptif de Leo, étant simple d’esprit et qu’un adopté des Penraven, Loethar ne s’en méfie pas ou à peine, il le prend comme compagnon avec son corbeau qui est lié d’ailleurs au petit Piven… Je reste quand à moi, sur la naissance de la petite soeur de Piven et Leo, celle-ci normalement sacrifiée pour éviter qu’elle doit torturée et prise pour ses dons par Loethar, sauf que je doute de cette petite partie… Fiona McInstoch n’aurait pas mis cette partie en début d’ouvrage si cette naissance n’était pas importante, au vu des nombreux mort-nés qu’à eu la reine… pourquoi parlé de cette dernière, qui vit mais que finalement on sacrifie même si c’est a cause des dons des filles valisar et du 1er né de la famille, Leo (le pouvoir de coercition = plier les autres à sa volonté et un grande magie au premier né) ? ah lisez et vous verrez bien, je me pose peut-être trop de questions.

Donc comme je disais ci-dessus, l’intrigue est vachement bien menée et surtout bien construite, l’auteure à prit un malin plaisir avec les détails, souvent sanglants au début de l’histoire, et pause le départ de sa trilogie avec brio, se qui me donne envie de lire la suite quand elle sera dans ma PAL, parce que oui, je l’ai pas encore, je trouve le tome troi mais pas le deux… vais devoir commander.

Alors pour ce coup de coeur pas plus à dire, certaines questions restent en suspend pour le prochain tome, on se demande où va nous emmené l’auteure, et je me demande même si j’aurai raison, et si j’aurai des réponses à mes propres question dans la suite. J’aimerai être surprise d’un coté.

Un véritable coup de coeur ! Merci Fiona Mc Instoch !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s