Challenge·fantasy·jeunesse

La Voie des oracles, tome 3 : Aylus de Estelle Faye

couv43929703.pngSynopsys : L’intervention de Thya a changé l’Histoire. Vingt ans après, guidé par Thya, Aylus est devenu Empereur. Il règne à Rome en basant toutes ses décisions sur la divination et s’entoure d’oracles plutôt que de conseillers. Tout cela, il en est persuadé, est pour le plus grand bien de son peuple. Ayant créé une théocratie redoutable, il n’hésite pas à sacrifier des centaines de vies humaines au nom d’un avenir meilleur promis par les oracles. La ville de Rome elle-même a changé. Les statues de Tirésias, d’Apollon, de Cassandre ornent désormais le forum, et le symbole d’Aylus, un grand œil pourpre, qui pleure des larmes de peinture, recouvre les murs et les stèles des rues.

Pour avoir perpétré une tentative d’assassinat sur son frère, Gnaeus Sertor, le père de Thya, a été démis de toutes ses fonctions dans l’armée, privé de son statut de sénateur, et exilé dans la plaine du Pô, dans une latifundia dont il ne sort plus, rongé par la culpabilité.

Ma chronique: troisième et dernier tome de cette sublime trilogie qu’est la voie des oracles ! Un vrai coup de coeur (encore un pour ce mois-ci, ça n’en fini pas !)
L’intrigue change, attention risque de mini spoiler sans trop révélé. Alors, on est beaucoup plus tard par rapport aux précédents tomes, avec un empereur (Aylus) qui dirige l’empire car les oracles lui disent de le faire pratiquement dans le sang, pour qu’il soit meilleur, mais bref, vous comprendrez qu’une dictature ça marche pas…
Thya, elle, est l’une des meilleures oracles, elle est coupée du monde jusqu’au jour où elle arrive à quitter Rome pour retrouver Enoch, le dénouement de l’histoire reste parfaite, bref, c’est dur de finir, mais la fin est superbe et bien échelonnée dans le temps, bref elle n’arrive pas comme un cheveux dans la soupe en trois pages, non elle est structurée et bien amenée à terminer.
Je pourrais en dire tellement sur ce 3eme tome, plus adulte, et plus fort que les deux précédent, il diffère mais reste écris avec la même plume fluide et prenante.

J’ai lu ce dernier tome à l’occasion de mes challenges ABC imaginaire et ABC 2018.
Il entre également dans mon challenge de la littérature imaginaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s