Bit-lit·Challenge·coup de coeur

Kryna,Saison 1: intégrale de Rose Berryl

2018 Kryna
Ma Chronique: Voici un ouvrage qui me faisait de oeil depuis un petit moment et que j’ai enfin l’occasion de découvrir, un mélange de fantastique et d’horreur,classé dans un genre Bit-lit qui pour moi est totalement sanglant à souhait !

L’auteur nous plonge directement dans une histoire un peu folle, c’est le cas de le dire, et dans un lieux que j’avoue voir rarement dans les ouvrages : un asile. Son écriture nous transporte entre l’intrigue principale et dialogues, plus flash-back des souvenirs de notre personnage principal : Kryna qui nous permet de mieux la comprendre.

D’ailleurs voici mon avis sur les personnages, Quentin-Charles est à la fois le geek qu’on à envie de repousser mais qu’au final, comme ont dis, faut pas jugé trop tôt, est attachant et adorable, un ami au final qui vaut de l’or. Kryna, ou Noemie, notre personnage centrale, elle est juste une folle sauvée d’un Asile, au début c’est totalement ça, mais j’en dirais pas plus. (enfin on le lis aussi dans le synopsis du livre donc je vous apprend rien). Elle est a la fois attachante et énervante avec la vulgarité de son langage et sa façon d’être, pour moi son passé n’excuse pas son coté vulgaire, du coté agissement je peux la comprendre, Kryna à un lourd passé et se venge d’une manière assez ignoble et surtout nauséabonde pour ceux qui ont l’âme sensible cherchant celui qui l’a enfermée dans le corps d’une immortelle et se venger.
Lisez et vous verrez qu’elle est presque à plaindre et je la trouve très forte psychologiquement pour tenir le coup face à ce qu’elle à vécu, si je me mettais à sa place il y’a longtemps que j’en aurais fini je pense. (je sais c’est lâche, mais nous n’avons pas tous une force psychologique tel que la sienne bien qu’elle se venge de ses démons…)
Ayant été prévenue par l’auteure que l’ouvrage est plutôt gore, au final ça ne m’a pas dérangé bien au contraire j’ai trouvé ça encore plus prenant, faut dire je suis peut-être dérangée dans ma tête pour aimer ça… ou pas non t’en que ça reste dans les livres je « surkiff » j’adore le genre horreur-gore dans les films tout autant que dans les ouvrages ou je peux encore laisser mon imagination aller au delà de certaines limites sanglantes et dérangeantes. Frissonné à cause d’images horribles qui circulent pendant cette lecture, une sensation plutôt agréable t’en que ces images restent fictives.
Ok je vais vous faire peur là, non ? ahah si déjà juste ça vous mets mal à l’aise, ne lisez surtout pas cet ouvrage, je vous jugerais de petites natures, et donc passez votre chemin, Ô simples mortels…

Bien que le bon tiers du livre m’a semblé assez light par rapport à ce que je m’attendais la fin m’a offert une tournure plutôt inattendue pour un personnage en particulier qui m’a laissée « PAF » et triste sur le moment, et pour l’autre disons que l’auteure nous laisse une petite surprise que j’espérais et donc clos cet ouvrage à merveille.

Un ouvrage coup de coeur et je remercie Rose de tout coeur pour m’avoir permis de découvrir encore une autre facette de son écriture que j’avais déjà t’en apprécié avec la saga Dammendyn découverte il y’a déjà au moins 12 ans.

 

=> Cet ouvrage rentre dans mon challenge littérature de l’imaginaire sans le vouloir vraiment mais ce fut un réel plaisir !

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Challenge·coup de coeur·fantasy

Elantris, intégrale de Brandon Sanderson

2018 Elantris

ma chronique: Elantris est donc le premier roman lu en cette année 2018, et le premier coup de coeur ! Lu à l’occasion du Cold Winter Challenge, dernier livre d’ailleurs dans mon menu flocon magique, je suis heureuse de clôturer celui-ci avec un coup de coeur. Cet ouvrage rentre également dans mon challenge littérature de l’imaginaire mais aussi dans le « En 2018, je compte mes pages ! »

Découverte de l’auteur donc avec cet intégral riche en action, en détails prenant et en personnages attachants !

Sanderson à réussi à me faire plonger longuement et intensément dans l’un de ses premiers écris (si pas le premier), il a réussi avec une écriture fluide et prenante à ne pas me faire lâcher mes yeux pendant plusieurs chapitres de suite grâce à une histoire excellente,riche en rebondissements et surtout en détails utile en un seul livre pour connaitre cet univers sortit tout droit de son imagination.

J’avoue avoir eu, un peu peur avec le début de vision d’un personnage à un autre (on jongle avec trois) mais au final on s’attache à eux et on fini par ne plus se rendre compte vraiment de la façon dont les chapitres sont agencés, on passe de l’un à l’autre sans aucune difficulté et on en arrive même à adoré l’ennemi de nos héros.

La fin du livre me fait juste regretté de quitter ma lecture, quitter Arélon et surtout sa capitale (Elantris). Une fin qui pourtant fini bien la petite saga me fait juste regretter qu’il n’y ai pas de suite.

En Bref un coup de coeur que je vous conseil vivement, une superbe découvert de l’auteur que je regrette aucunement ! (Va maintenant falloir que je me procure d’autres de ses ouvrages ! Hop, Wish list augmentée !)

 

coup de coeur·fantastique

Le livre perdu des sortilèges, tome 2 : L’école de la nuit de Deborah Harkness

lecole de lanuit

Ma chronique: Je me lance dans ma lecture pour ce deuxième tome de la trilogie avec enthousiasme et envie, et je n’ai pas été déçue, alors que le premier était à la limite du coup de coeur, je m’attendais à beaucoup plus pour la suite et je suis servie !

C’est nettement meilleur et tout l’univers continue sur ses détails indispensables et nombeux les mythes cherchés par l’auteure rend l’histoire presque « réelle » bref comme si la magie et les créatures faisaient entièrement partie encore de notre monde et c’étaient adaptées pour paraître normales aux yeux de tous… enfin je m’égare de l’histoire générale de Diana et Matt.

Les personnages sont toujours aussi attachants, et même plus nombreux que dans le précédent tome mais tout aussi détaillés et différents les uns des autres. Ce qui m’attire le plus c’est les « notes » historiques de l’auteure. Son écriture reste fluide et prenante et donc le livre ce lis au final bien vite pour 900 pages passées.

J’avoue avoir fermé ce deuxième tome avec l’envie de lire le dernier et d’un coté j’ai pas envie de terminer la trilogie trop vite. Du coup place aux livres du Cold Winter Challenge.

Ceci est donc, ma dernière chronique pour cette année 2017. Bien que j’aurais peut-être fini le livre en cours d’ici le premier, il sera lui celui qui ouvrira l’année 2018.

Sur cette petite phrase, je vous souhaite à tous, de bonnes fêtes et une superbe année 2018 remplie de découvertes et de coup de coeur littéraires !

Challenge·coup de coeur·fantasy

Le roi des fauves d’Aurélie Wellenstein

aa

Ma chronique : Lu à l’occasion du superbe COLD WiNTER Challenge organisé par Margaud Liseuse. Un énorme coup de coeur pour cet ouvrage français dans mon menu sélectionné : Flocons Magiques.

C’est donc avec enthousiasme que je me suis lancée un peu en retard dans ce challenge, bien que ma liste à été faite assez vite. J’ai pu vraiment commencer cet ouvrage que lorsque j’ai eu fini le dernier livre lu pour le challenge ABC (et entre temps je continue à lire un intégral de Dan Simmons… oui je lis trop en une fois mais j’arrive à m’y retrouver c’est le principal.

Passons donc, à cet ouvrage coup de coeur pour la fin de cette année 2017. J’avoue avoir été attirée beaucoup plus par la couverture du livre que du synopsis et je regrette pas du tout mon achat ! Je pense que ce livre est pas vraiment adapter au final à cette periode de fêtes t’en il est sombre, dérangeant par moment, lourd mais tellement captivant !

L’auteure à une plume prenante également et les descriptions font que l’on s’attache facilement aux personnages surtout deux de nos « héros » Ivar et Kaya.

Enfin j’ai eu du mal à fermer le livre et de me dire que c’était fini, et, qu’il n’y aura pas de suite, car ce tome est un One shoot, que je dois dire court mais efficace ! Bref, chapeau à l’auteure qui à réussi à m’emmené dans son monde très sombre.

Je ne peux que vous conseillé cet ouvrage que j’aurais finalement mieux mis dans un menu Halloween que Fêtes de fin d’années mais on sait pas dire à l’avance qu’un fantasy va être sans paillettes, licornes et tout le tralalala (je blague pour les licornes, elles sont assez rares dans les ouvrages que j’ai lu du genre ! )

Une auteure donc que j’ai découvert et dont j’aimerais découvrir encore plus en espérant que sa plume soit toute aussi belle, fluide et captivante que dans ce superbe ouvrage !

Bit-lit·coup de coeur

Requiem pour Sascha, tome 3 : Agnus Dei de Alice Scarling

saschaMa chronique : Je suis triste de terminé ce troisième et dernier tome. J’ai traîné pour le lire (2 ans 1/2), et voilà pourquoi, je voulais probablement pas que ça se termine. Mais toutes bonnes choses ont une fin non ? Alors pour ce coup de coeur de fin d’année (parce que bon on est déjà en novembre peut-être que ça sera mon dernier de l’année qui sait ?)

Alors que ce dernier tome à été dédicacé en février 2015, j’ai presque honte d’avoir tarder pour lire ce ultime tome… Pardon Alice Scarling !

Tout d’abord, grâce à ce début de tome qui complète la fin tellement waouh du second tome, je me rappelle des principaux éléments des précédents ouvrages, fort heureusement avec le temps de lecture qui c’est écoulé entre temps… donc avec ma, pour une fois, bonne mémoire j’ai continué ma lecture avec enthousiasme. Avec une petite longueur au début, peut-être le temps que mes souvenirs se mettent en place, on suis une Sascha évoluée, moins rebelle, moins franche mais probablement plus adulte et réfléchie. J’avoue qu’avec les événements qu’elle a vécu je m’en doutais un peu, d’un coté c’est assez bien au moins l’héroïne évolue avec le temps !

Ahhh mais qu’est ce que j’étais heureuse de retrouvé certains personnages ! Principalement les hommes de notre petit triangle amoureux, aller, mon coup de coeur est pour Zekiel ahaha… je pense que c’est le cas pour beaucoup de monde, bien que ce dernier tome, il est moins présent que Raphaël

Je pense que la plume fluide, prenante et envoûteuse (bah oui j’ai eu du mal a me détaché de ce dernier tome) d’Alice Scarling va me manquer… A quand la prochaine Saga ? Même un one shot ? Voilà que j’ai eu du mal à quitter Sascha, j’ai horreur de terminer une saga comme ça, sur un coup de coeur qui doit malheureusement avoir une fin. Comment dire autrement qu’il faut que vous lisez cette trilogie ? Vous ne serez pas déçus ! Je sais pas faire un avis plus positifs que ça sans même spoiler une grosse partie de l’univers de Sascha, alors n’attendez pas lisez, savourez, et passez un bon moment en compagnie de Sascha, Raphaël, Zekiel et les autres… ( bah oui y’a pas qu’eux ! )

Petite larme à l’oeil et petit souvenir qui vient du coeur. Encore merci Alice pour cette trilogie ! : 23846143_865766643587782_2121828720_n

coup de coeur·fantasy·Tolkien

Les enfants de Húrin de J.R.R. Tolkien

jrrt1.png

Ma chronique : A peine dans ma bibliothèque, voilà que je me lance dans la lecture d’un autre chef d’oeuvre de Tolkien, encore un coup de coeur vous me diriez, oui encore un. Je me pose encore la question du  » comment ai-je pu passer à coté de Tolkien autant d’année », parce que faut bien l’avoué, c’est pas après avoir vu la première fois les films (Sda ou hobbit) que je me suis dit « oh ! Et si je lisais les livres ! » Non, j’ai lu le Seigneur des anneaux pour la première fois il y’a que 8 ans… (bref j’en avais 18), il m’en a fallut encore du temps avant de lire le hobbit que là j’ai lu qu’en 2011 il me semble… Et là le déclic c’est réalisé. Maintenant j’en suis une accro…
Mais passons donc à cette énième lecture du grand maître de la fantasy qu’est Tolkien,

Cet ouvrage est peut-être pas mon préférés, car certaines traductions, ont je pense, cassé toute la magie qu’est l’écriture fluide de Tolkien, mais j’ai quand même voyagé encore en Terre du Milieu avec la triste histoire de Tùrin et sa soeur Niënor.

J’avoue avoir retrouvé bien évidement une partie de texte du Silmarillion… rah moment de nostalgie d’ailleurs… Si non, dans l’ensemble avec quelques notes du fils Tolkien, on retrouve ce « conte » presque au complet.

C’est d’ailleurs l’histoire la plus triste et la plus sombre que j’ai pu lire pour l’instant de Tolkien. Ce qui déroute un peu de la magie et la beauté qu’on ai lus dans ses autres oeuvres.

Je souligne également les illustrations dans l’ouvrage, je pensais pas en avoir, car j’ai lu l’ouvrage dans un format poche, mais oui j’ai eu droit au belles illustrations d’Alan Lee.

bref encore un ouvrage coup de coeur pour cette année.