Challenge·fantastique

Amulettes de Véronique Ajarrag

2018 Amulettes

Ma chronique : Lu et fini à une vitesse fulgurante (pas moins de 2 jours seulement !) pour mes challenges ABC, ABC imaginaire et littératures de l’imaginaire, décidément j’en ai des challenges (en plus de celui ou je compte mes pages lues!). Ce n’est pas tout ça passons quand même à ce superbe ouvrage qui malgré quelques petits défaut à été plutôt bien apprécié.

Premièrement, j’ai lu ce livre assez rapidement, je n’ai pas vu les pages ni les chapitres passés. L’auteure à une écriture extrêmement fluide et douce qui rend la lecture agréable et accrochant à souhait bref c’est le gros point fort du livre pour moi.

Ensuite, l’intrigue, bref l’histoire, une belle histoire en soit, mais trop prévisible et rapide, bon un one shoot aussi mais je pense que ça aurait pu avoir plus de matières à développer surtout pour Agrippine, dont parfois je me demandais où elle voulait en venir. J’ai trouvé tout de même ce personnage attachant comme tout les autres.

La fin est comme l’histoire prévisible mais belle. Elle clos parfaitement le roman.

Donc un roman qui m’a plu dans l’ensemble que je vous conseil pour un petit moment détente sans prise de tête et surprises.

coup de coeur·fantastique

Le livre perdu des sortilèges, tome 2 : L’école de la nuit de Deborah Harkness

lecole de lanuit

Ma chronique: Je me lance dans ma lecture pour ce deuxième tome de la trilogie avec enthousiasme et envie, et je n’ai pas été déçue, alors que le premier était à la limite du coup de coeur, je m’attendais à beaucoup plus pour la suite et je suis servie !

C’est nettement meilleur et tout l’univers continue sur ses détails indispensables et nombeux les mythes cherchés par l’auteure rend l’histoire presque « réelle » bref comme si la magie et les créatures faisaient entièrement partie encore de notre monde et c’étaient adaptées pour paraître normales aux yeux de tous… enfin je m’égare de l’histoire générale de Diana et Matt.

Les personnages sont toujours aussi attachants, et même plus nombreux que dans le précédent tome mais tout aussi détaillés et différents les uns des autres. Ce qui m’attire le plus c’est les « notes » historiques de l’auteure. Son écriture reste fluide et prenante et donc le livre ce lis au final bien vite pour 900 pages passées.

J’avoue avoir fermé ce deuxième tome avec l’envie de lire le dernier et d’un coté j’ai pas envie de terminer la trilogie trop vite. Du coup place aux livres du Cold Winter Challenge.

Ceci est donc, ma dernière chronique pour cette année 2017. Bien que j’aurais peut-être fini le livre en cours d’ici le premier, il sera lui celui qui ouvrira l’année 2018.

Sur cette petite phrase, je vous souhaite à tous, de bonnes fêtes et une superbe année 2018 remplie de découvertes et de coup de coeur littéraires !

fantastique

L’échiquier du mal, intégrale de Dan Simmons

echiquier
Ma chronique : Je me lance avec envie dans un intégral de plus de 1000 pages, c’est long, très long, presque 1 mois de lecture d’ailleurs, bon entre temps, j’ai lu plusieurs ouvrage, du coup j’ai énormément ralentit ma lecture, et j’avoue le début est long, une intrigue qui se met en place tout le long de la première partie, 1er livre d’ailleurs, du coup ça freine, et j’avoue avoir lu la suite plus rapidement d’ailleurs.

L’échiquier du mal est probablement un mélange de tout genre entre science-fiction, fantastique, psychologique, thriller, bref avec un intrigue longue mais superbement construite, la plume de Dan Simmons fini par nous emporté dans son univers à la fois sombre et prenant.

A la limite du coup de coeur, l’auteur à réussis à me faire apprécier cette trilogie qui nous fait réfléchir et à la fois frissonné. Un chef d’oeuvre probablement de l’auteur et je suis ravie de le connaitre grâce à cet ouvrage.

J’avoue encore ne pas vouloir vous en dire plus sur cet intégral, lisez le et vous verrez que cet ouvrage est une perle, si je vous en dis plus ça serait un énorme « spoil » car je serais obligé de cité certains passages. Ce que je ne veux pas, je veux juste vous donné envie de le lire sans trop vous dire et que vous vous fassiez votre propre opinion. Qui, je pense sera aussi bonne que la mienne.

En tout cas, superbe découverte, l’auteur arrive à être dans mes favoris c’est dire à quel point j’ai été transporté. ne vous arrêtez pas à la première partie plutôt longue et de mise en place, ne lachez pas et savourez la suite comme je l’ai fait !

Challenge·fantastique·Nouvelles

Montres enchantées de Collectif

montre enchantées.png

Ma chronique: Avec un petit début difficile, disons que j’arrivais pas à me mettre à l’ire l’ouvrage, donc il m’a fallut finir un recueil de nouvelles qui m’a déçue pour plonger dans celui-ci. Qui est tout le contraire de ce que j’ai pu lire juste avant. Et fort heureusement ! Pour ce dernier livre lu à l’occasion du Challenge ABC 2017, ce n’est pas un coup de coeur mais une bonne appréciation dans l’ensemble.

En trois mots ce fut une lecture : rapide, fluide et agréable. La plus part des nouvelles sont superbes, qui marque les esprits d’autres par contre moins, j’ai même eu du mal à comprendre la fin de certaines. Les nouvelles dans le genre steampunk peuvent plaire et déplaire à certains, elle sont toutes originales, différentes et dans l’ensemble bien écrite, après 17 nouvelles à la suite dur de ce dire que c’est déjà terminé. Parce que j’avoue que ce fut au final bien trop court.

Mais il ne faut pas plus au final, au risque d’être déçue encore par certaines nouvelles. (Trois restent incomprises pour moi). Alors ce recueil est plutôt bien fait pour découvrir la plume de certains auteurs de chez Chat Noir, bien que j’en connaisse déjà quelques uns d’autres sont encore dans ma PAL ou dans ma wish list…

Merci aux éditions Chat Noir de m’avoir fait découvrir leur coté « Steampunk ».

 

fantastique·horreur·Nouvelles

Enténébré d’Alexandre Charbonneau

entenebre.png

Ma chronique: Petite lecture au passage entre deux ouvrages, je me suis dis, des petites nouvelles pourraient alléger mes lectures du moment… Au final… une ENORME déception. A part, une couverture plutôt sombre et jolie… c’est tout !

L’ouvrage sous forme le livre numérique nous propose donc plusieurs nouvelles courtes ou l’on plonge, normalement, entre horreur et fantastique.

Première nouvelle, on commence avec une intrigue courte et spéciale qui nous laisse sur la faim. La seconde nouvelle nous laisse sur une fin… sans fin, bref fini par des coups de fusils donnés par on ne sait pas trop qui ou quoi… ça commence mal !

Troisième, peut-être la seule nouvelle qui pour moi à du potentiel, courte, mais efficace. la suivante, numéro quatre, est plus longue, et j’ai eu du mal à savoir où est-ce que l’auteur veut en venir. Perte de mémoire ? Éternel recommencement du temps ? bref, confusion dans le récit. On enchaîne avec la nouvelle cinq, ou je me suis juste dis « What ! ? » c’est quoi cette fin, « stupide » ?

Sixième, seconde nouvelle avec un clin d’œil appréciable sur Donjons&Dragons et dont la fin m’a laisser un sourire au coin des lèvres… Sept, avec un lien avec la 5ème nouvelle, celle-ci nous laisse à nouveau sur une fin en « fumée ».

Huitième nouvelle, je reste juste sans avis dessus, avec une fin qui nous laisse perplexe, on passe donc à la suite en l’oubliant presque. La neuvième commence dans l’horreur à la « Saw » avec un coté couloir des enfers et un fin qui nous laisse encore sur la faim.

Et je vous laisse découvrir la suite bien que ça reste dans le même schéma que ce que je vous dis ci dessus, en fait non ne lisez pas ce livre ça n’en vaut pas la peine, même dépensé 0.99 euro pour ça, ça le vaut pas. Pourtant Alexandre à l’air d’avoir séduit avec son premier tome de la saga « Les mercenaires » que je n’ai pas lu, et que même si je me le procurais, je serais réticente à le lire.

Au final, des textes qui sembles inabouti qui manque cruellement de « but » et de fin convenable. Bref, à part deux-trois nouvelles qui évitent le grand zéro pointé. Ce recueil est une grande déception dans son ensemble… un manque de « re-travail » des textes pour moi car quelques idées semblent pas mal.

Bit-lit·fantastique·Romance

Le pacte d’Emma de Nine Gorman

le pacte d'emma.png
Ma chronique : j’ai lu le livre de Nine non pas par envie, mais pour voir par moi-même, ce que les nombreux commentaires disent, positifs ou pas, d’une Booktubeuse que je suis régulièrement. Alors bien que j’aime les videos de Nine, niveau écriture je ne suis pas une fan, dés le début de l’ouvrage je me suis dis c’est quoi cette grosse blague ?

Non c’est pas mauvais, car la maladie d’Emma sauve un peu l’ouvrage, d’ailleurs c’est la seule chose que j’ai trouvé intéressante… pour le reste on plonge dans les clichés des 50 nuances de Grey, Vampire diaries, twilight…. j’ai même eu l’impression de certaines pscènes pratiquement copiée-collée…

Entre autre (petits spoilers désolée) : la scène du Emma qui rentre dans le bureau d’Andrew qui est dos à elle et regarde par la fenêtre…, 50 nuances de Grey bonjour ! matthew qui regarde la main entaillée de d’Emma comme dans Twilight la scène avec Bella blessée au bras (ou main je sais plus) et que Jasper, encore jeune vampire, fixe avec envie… Bref, je passe encore quelques scènes mais vous voyez le genre…

Donc, voilà, pas emballée par ce roman qui est pour moi, écris avec un grand manque de re-travail de l’histoire, ça aurait pu être bon, sans autant de clichés parce que l’idée est plutôt bonne mais trop copiée-collée, ok, les auteurs ont presque tous eu de l’influence par d’autre c’est normal je pense. Mais faut quand même pas en faire autant … Non ?

Un petit plus quand même pour que ma note ne soit pas aussi basse que prévue… Certains groupes et musiques cités dans l’ouvrage, rahh, cité System of a Down qui est l’un de mes groupes favoris, et du Nickelback… +1 pour ça, Nine !

Au final, Je dirais que Nine devrait restée à faire ses vidéos, même encore avec quelques auteurs (comme celle avec Maxime Chattam que j’avais apprécié), plutôt que d’écrire… ou plutôt faire une co-écriture ça peu le faire aussi, mais pas seule… si non trop de clichés tue le cliché…

Donc déçue, j’arrive même pas a comprendre ceux pour qui c’est un coup de coeur… enfin chacun ses goûts vous me diriez, je l’accorde. J’avais pour rappel détesté 50 nuances de Grey que j’avais terminé, pour le premier et unique tome que j’ai lu, en diagonal et qui pour moi n’est pas de la littérature mais un torchon… Alors qu’il est classé en Best-seller… Soit, on ne peut pas tout aimer !

fantastique

Les temps d’une vie, tome 1: Rencontre avec Chronos d’Enel Tismaé

coraline.png

Ma chronique : J’ai lu ce premier ouvrage sur ma nouvelle tablette, habituellement je lisais mes ebook via mon ordinateur avec des pauses constentes parce que mes yeux me piquaient au bout que quelques chapitres même avec une luminosité faible. Liseuse dans les mains, sans lumière, comme un livre, sauf qu’il faut appuyé sur des boutons pour changé de pages… J’ai lu donc, cet ouvrage en un rien de temps entre deux lectures. OK je lis encore plus vite sur liseuse…

Mais c’est pas pour cela que j’ai aimé ma lecture au point de vouloir la version papier, même je la veux pas. J’ai passé un bon moment mais sans plus. C’est bien écrit, fluide, constant dans l’intrigue mais voilà… une lecture sans goût pour ma part, l’histoire ne m’a fait ni chaud ni froid. C’est par contre vraiment pas mauvais comme lecture. J’ai pas vraiment de points négatifs à dire.

Le coté revisite de la mythologie grecque c’est un truc que j’adore, par contre le personnage est, même s il est bien travaillé, ennuyant et énervant, Kyala est son nom, même à 26 ans elle se comporte comme une gamine. Je pense qu’une femme à cet âge est plus mature que ça.

Ce qui est plus embêtant c’est certaines scènes, le livre est pour la maison d’édition du Young-adult, romance, fantastique… ok pour le coté fantastique, romance, mais young-adult… pardon mais je dirais plus adulte… certaines scènes ne sont pas à lire pour des ado de 13-14 ans. Seize ans passerait encore… mais j’avoue qu’à cet âge là, c’est pas le genre de lecture qui me plaisait du tout… J’ai lu du plus adulte et du bit-lit que vers mes 18 ans avec la sagas des Soeurs de la Lune de Yasmine Galenorn. C’est dire…

Je ne pense pas lire la suite où même l’acheter. Peut-être si on me l’offre mais voilà. Je pense pas vouloir savoir la suite.

Bref, cette lecture n’est pas une déception parce que dans l’ensemble c’est même plutôt bon, mais c’est une lecture qui ne m’a pas donné cette envie de la continué.