Challenge·fantasy·jeunesse

Merlin, cycle 1, tome 1 : Les années oubliées de T. A. Barron

2018 Merlin t1

Ma chronique : Un premier tome jeunesse qui nous plonge dans une légende que l’on connait tous: Merlin. Mais avant d’arrivé au grand barbu que l’on connait tous, nous faisons connaissance d’un jeune garçon nommé Emrys, un personnage plutôt attachant et sympathique. Cette version de l’histoire de Merlin est assez nouvelle pour moi, c’est la première fois que je lis un roman commençant par sa jeunesse. Vous l’aurez probablement compris Emrys = Merlin.

Ce premier tome met en place tout l’univers, l’histoire et surtout l’intrigue. Ce qui donne peut-être un peut trop de longueur au texte, surtout pour un jeunesse, ça peut lassé…
Bien que les descriptions sont superbes et m’ont permis de voyager et d’entrer dans l’histoire, j’ai pris énormément de pauses entre les chapitres t’en certains me paraissaient lourds bien qu’intéressants.

Concernant l’écriture de l’auteur, c’est assez fluide et maîtrisé et quelques passages sont un souffle qui permet tout de même au récit de respirer un peu.

Au final une mise en place digne d’un fantasy mais trop longue pour un jeunesse qui pourrait faire fuir justement le publique visé au départ. L’idée de Baron sur la jeunesse de Merlin est pour moi une réussite. Mais avec les pauses lectures et quelques longueurs ce premier tome reste une bonne lecture mais sans plus. Je continuerais la saga, vu qu’elle est dans ma PAL.

Je me la procurerais probablement en version papier prochainement.
Lu à l’occasion du challenge ABC imaginaire et entre également au challenge de la littérature imaginaire.

Challenge·fantasy

Damenndyn, tome 1 : Damenndyn et le grimoire d’Esklaroth de Rose Berryl

2018 dammendyn

Ma chronique: A l’époque de sa sortie aux éditions La Page, le livre avait été un énorme coup de coeur, il y’a déjà 13 ans ! Et voilà que je replonge grâce à l’auteure dans le monde de Lythuste.

Je dois dire que cet ouvrage reste dans mes favoris, et Rose est probablement l’auteur d’origine Belge, que je préfère… faut dire ce qu’il est j’ai pas encore rencontré, ni lu, beaucoup de livres d’auteurs fantasy venant de mon petit pays qu’est la Belgique. Mais que les auteurs fantasy belges se tiennent à carreaux, Rose Berryl à mis la barre très haute !

Bien que je me rappelle absolument pas que les événements principaux du roman se passent dans le grimoire que Dammendyn à reçu (enfin dans le grimoire… lisez vous verrez), et que c’est moins axé sur Daïron et elle au final. Du coup un peu déçue car je me faisait une immense joie de retrouvé la Dammendyn de mes souvenirs, bien qu’elle soit présente j’ai moins été attirée par son personnage du coup. Mais d’autre on pris une place dans mon petit coeur : Sephora, Sephirius et peut être bizarre mais aussi Soraya. Evidemment ses personnages m’ont semblé plus présent que Dammendyn elle-même. je passe quand même pas mal de personnages, car il sont nombreux, comme tout fantasy !

Niveau histoire, elle est toujours aussi travaillé que dans mes souvenirs, sombre, envoûtante on à du mal à décroché, bien que j’ai du le faire plusieurs fois contrairement à ma lecture de « Kryna » également de Rose Berryl que j’ai lu quasi d’une traite. La plume de Rose est toujours aussi prenante et belle. J’aime beaucoup le coté suspens et sombre qu’elle donne à ses romans, j’ai encore été servie ici.

Niveau couverture de l’ouvrage par contre c’est joli, simple, mais qu’est-ce que la couverture de la première édition était belle… et je la préférais à celle-ci. Nous ne choisissons pas malheureusement (puis j’ai quand même les 2 tomes des éditions La Page dans ma biblio.)

Au final, je le dis même à Rose qui lira probablement ses petites lignes, je serais ravie d’avoir la version papier de la saga et j’espère me la procuré rapidement ! Parce que même si cette re-lecture n’est pas un coup de coeur, elle reste l’une de mes préférées et surtout le coup de coeur de mon adolescence et de mon début dans les ouvrages fantasy. (par contre pour me le procuré ça sera pas par Amazon… j’ai pas validé mon compte car faut payé par carte de crédit (et non de banque) et l’enregistrer pour commander et ça j’ai pas ! )

Alors merci Rose, continue à écrire et à nous faire rêver !

 

 

Cet ouvrage rentre dans mon challenge Littérature de l’ imaginaire

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Challenge·coup de coeur·fantasy

Elantris, intégrale de Brandon Sanderson

2018 Elantris

ma chronique: Elantris est donc le premier roman lu en cette année 2018, et le premier coup de coeur ! Lu à l’occasion du Cold Winter Challenge, dernier livre d’ailleurs dans mon menu flocon magique, je suis heureuse de clôturer celui-ci avec un coup de coeur. Cet ouvrage rentre également dans mon challenge littérature de l’imaginaire mais aussi dans le « En 2018, je compte mes pages ! »

Découverte de l’auteur donc avec cet intégral riche en action, en détails prenant et en personnages attachants !

Sanderson à réussi à me faire plonger longuement et intensément dans l’un de ses premiers écris (si pas le premier), il a réussi avec une écriture fluide et prenante à ne pas me faire lâcher mes yeux pendant plusieurs chapitres de suite grâce à une histoire excellente,riche en rebondissements et surtout en détails utile en un seul livre pour connaitre cet univers sortit tout droit de son imagination.

J’avoue avoir eu, un peu peur avec le début de vision d’un personnage à un autre (on jongle avec trois) mais au final on s’attache à eux et on fini par ne plus se rendre compte vraiment de la façon dont les chapitres sont agencés, on passe de l’un à l’autre sans aucune difficulté et on en arrive même à adoré l’ennemi de nos héros.

La fin du livre me fait juste regretté de quitter ma lecture, quitter Arélon et surtout sa capitale (Elantris). Une fin qui pourtant fini bien la petite saga me fait juste regretter qu’il n’y ai pas de suite.

En Bref un coup de coeur que je vous conseil vivement, une superbe découvert de l’auteur que je regrette aucunement ! (Va maintenant falloir que je me procure d’autres de ses ouvrages ! Hop, Wish list augmentée !)

 

Challenge·fantasy

Morwenna de Jo Walton

2018 Morwenna

Ma chronique : Premier avis de cette nouvelle année ! Pas un coup de coeur, et je n’ai aps été si transporté par la plume de l’auteur, je m’explique, bien que la lecture fut assez rapide et fluide, j’ai trouvé qu’il y’avait trop de longueurs et trop de références littéraires, ok, c’est génial d’en connaitre autant, mais bon pas indispensable à l’intrigue.

L’ambiance et la trame principal par contre m’ont énormément plu, Morwenna est attachante et son coté lectrice qui veut partir, etre libre à travers ses lectures et presque comme moi, c’est d’ailleurs pour échappé au monde dans le quel ont vit que je lis principalement de la fantasy, j’aime partir loin dans un monde inconnu. Comme Morwenna.

Au final la lecture a été agréable mais sans plus, j’ai pas autant voyagé je suis resté dans le monde de Morwenna qui se morfond sur son sort, même la fin pour moi était dans la même ligne que toute l’histoire, une fin sans vraiment de fin…

Une petite déception,même si plus de j’aime au final et que l’idée et l’ambiance donnée par l’auteur est parfaite pour l’histoire, reste juste qu’elle n’est pas autant travaillée qu’elle aurait pu. donc je reste sur ma faim, tout en me disant faut pas plus si non j’aurai été débordée avec toute ses références. Enfin. deuxième ouvrage pour le cold winter challenge terminé.

Avez vous lu cet ouvrage ? Qu’en avez vous pensez ?

cold winter challenge

Challenge·coup de coeur·fantasy

Le roi des fauves d’Aurélie Wellenstein

aa

Ma chronique : Lu à l’occasion du superbe COLD WiNTER Challenge organisé par Margaud Liseuse. Un énorme coup de coeur pour cet ouvrage français dans mon menu sélectionné : Flocons Magiques.

C’est donc avec enthousiasme que je me suis lancée un peu en retard dans ce challenge, bien que ma liste à été faite assez vite. J’ai pu vraiment commencer cet ouvrage que lorsque j’ai eu fini le dernier livre lu pour le challenge ABC (et entre temps je continue à lire un intégral de Dan Simmons… oui je lis trop en une fois mais j’arrive à m’y retrouver c’est le principal.

Passons donc, à cet ouvrage coup de coeur pour la fin de cette année 2017. J’avoue avoir été attirée beaucoup plus par la couverture du livre que du synopsis et je regrette pas du tout mon achat ! Je pense que ce livre est pas vraiment adapter au final à cette periode de fêtes t’en il est sombre, dérangeant par moment, lourd mais tellement captivant !

L’auteure à une plume prenante également et les descriptions font que l’on s’attache facilement aux personnages surtout deux de nos « héros » Ivar et Kaya.

Enfin j’ai eu du mal à fermer le livre et de me dire que c’était fini, et, qu’il n’y aura pas de suite, car ce tome est un One shoot, que je dois dire court mais efficace ! Bref, chapeau à l’auteure qui à réussi à m’emmené dans son monde très sombre.

Je ne peux que vous conseillé cet ouvrage que j’aurais finalement mieux mis dans un menu Halloween que Fêtes de fin d’années mais on sait pas dire à l’avance qu’un fantasy va être sans paillettes, licornes et tout le tralalala (je blague pour les licornes, elles sont assez rares dans les ouvrages que j’ai lu du genre ! )

Une auteure donc que j’ai découvert et dont j’aimerais découvrir encore plus en espérant que sa plume soit toute aussi belle, fluide et captivante que dans ce superbe ouvrage !

fantasy·jeunesse

L’héritage, tome 1 : Eragon de Christopher Paolini

aa.pngMa chronique : Pas un coup de coeur mais presque, à cause du coté déjà vu de l’histoire, un monde en guerre à cause d’un ancien « gentil » qui monte au pouvoir, dernier dragonnier également jusqu’à l’arrivée d’Eragon qui découvre un oeuf de Dragon et devient par la suite le dragonnier qui va peut-être changer l’histoire… (je vais pas plus loin dans le petit « spoile » vous n’apprenez probablement rien  avec ça de toute façon..), Des nains cachés on ne sait où (enfin si vous lisez vous verrez), exilés à cause du nouveau roi… Des elfes qui se cachent aussi on ne sait pas trop où, et un jeune héro, Eragon, naïf, qui devient dragonnier sans le vouloir vraiment qui se retrouve à faire un voyage extra-ordinaire à travers toute la carte ou presque accompagné de Brom,un vieux barbu, qui révélera ses secrets tout au long de l’histoire et qui parle par moment par énigmes… ça vous dit pas quelque légèrement chose tout ça ?

Bon oui on voit l’influence qu’a eu le jeune auteur  (18 ans quand le tome 1 est sortit). Tolkien en fait grande partie et ça ce ressent. Si non ‘l’ouvrage est bien écrit, se lit facilement et rapidement, pas un moment de longueurs et toute l’intrigue file à une vitesse qu’on à du mal à décroché, il m’a fallu au total 2 jours 1/2 (avec plusieurs pauses) pour lire ce premier tome c’est dire…

Le tome suivant se retrouve donc dans ma wish list pour espérer le lire rapidement parce que la fin m’a laissée sur ma faim…

Le film: Bah oui, presque tout le monde connait ne fusse que le titre: Eragon… Alors je ne l’avais jamais vu et donc apres avoir le le premier tome, me suis dis aller go le film… Hum… Puis-je dire que c’est la pire adaptation cinématographique que j’ai vu de ma vie ? Les effets spéciaux sont pas mauvais, les acteurs non plus mais le respect du livre c’est ZERO, à part le nom des personnages et quelques événements j’ai pratiquement rien retrouvé de l’ouvrage. Et quoi ? Ils avaient peur que ça ressemble trop a du Tolkien en mettant des elfes et des nains comme dans le livre ?

coup de coeur·fantasy·Tolkien

Les enfants de Húrin de J.R.R. Tolkien

jrrt1.png

Ma chronique : A peine dans ma bibliothèque, voilà que je me lance dans la lecture d’un autre chef d’oeuvre de Tolkien, encore un coup de coeur vous me diriez, oui encore un. Je me pose encore la question du  » comment ai-je pu passer à coté de Tolkien autant d’année », parce que faut bien l’avoué, c’est pas après avoir vu la première fois les films (Sda ou hobbit) que je me suis dit « oh ! Et si je lisais les livres ! » Non, j’ai lu le Seigneur des anneaux pour la première fois il y’a que 8 ans… (bref j’en avais 18), il m’en a fallut encore du temps avant de lire le hobbit que là j’ai lu qu’en 2011 il me semble… Et là le déclic c’est réalisé. Maintenant j’en suis une accro…
Mais passons donc à cette énième lecture du grand maître de la fantasy qu’est Tolkien,

Cet ouvrage est peut-être pas mon préférés, car certaines traductions, ont je pense, cassé toute la magie qu’est l’écriture fluide de Tolkien, mais j’ai quand même voyagé encore en Terre du Milieu avec la triste histoire de Tùrin et sa soeur Niënor.

J’avoue avoir retrouvé bien évidement une partie de texte du Silmarillion… rah moment de nostalgie d’ailleurs… Si non, dans l’ensemble avec quelques notes du fils Tolkien, on retrouve ce « conte » presque au complet.

C’est d’ailleurs l’histoire la plus triste et la plus sombre que j’ai pu lire pour l’instant de Tolkien. Ce qui déroute un peu de la magie et la beauté qu’on ai lus dans ses autres oeuvres.

Je souligne également les illustrations dans l’ouvrage, je pensais pas en avoir, car j’ai lu l’ouvrage dans un format poche, mais oui j’ai eu droit au belles illustrations d’Alan Lee.

bref encore un ouvrage coup de coeur pour cette année.