Challenge·fantasy

L’aura noire, tome 1 de Ruberto Sanquer

2018 L aura Noire.png

Ma chronique: J’avais commencé ce livre en début d’année pensant une lecture commune, je l’ai abandonné au bout de dix pages et remis cette lecture à plus tard. A l’occasion du challenge, Livr’à deux pour Pal’addict, j’ai recommencé cette lecture plutôt plaisante grâce aux trois choix que m’a proposé Kika, où il état dedans.

L’univers proposé par l’auteur est accrocheur, on voyage assez vite et bien, tout se construit autour de notre personnage principal, Louyse, elle m’a rendu parfois triste par moment car elle n’est pas gâtée, bien que j’ai eu un peu de mal à m’attaché à elle, et même aux autres… un petit manque de personnalité peut-être pour certain.
Ce premier tome offre une belle base à une suite, car beaucoup de questions restent en suspend, et j’espère découvrir un jour la suite, car par contre j’ai trouvé la fin un peu bâclée, enfin non, juste un peu bof bof quoi, j’ai été un peu déçue quoi.

J’ai lu ce livre donc pour le challenge Livra deux pour Pal addict grâce à Kika,
Il entre dans mon challenge Fantasy du mois de Mai mais également dans mon challenge de la littérature imaginaire.

Challenge

Challenge Livra’deux pour pal’Addict [Mai/Juin/Juil]

Voilà je pars pour ma deuxième session de l’année et cette fois-ci sans tirage au sort, ma binôme est Kika !
Vous retrouvez les règles du challenge ici.

Voici les trois ouvrages que ma binôme m’a choisis  selon les trois principes :

* Qu’il a lu et aimerait faire découvrir à son partenaire
* Dont il aimerait avoir l’avis d’un ami
* Des titres qui vous interpellent pour leur résumé…

 

J’ai choisi de commencer à lire L’aura Noire de Ruberto Sanquer, par la suite, je verrais pour lire l’un des deux autre voir les deux si l’envie est encore là parce j’ai eu dure à choisir par quoi commencer.

Pour ma binôme je lui ai choisis les trois ouvrages suivant, le 1er a pas été spécialement WOW, mais j’avais plutôt apprécié de le lire quand il fait beau dans le jardin, bref un bon moment détente,donc j’aimerais qu’elle découvre cet ouvrage, le second m’a attiré et j’ai envie d’un jour le découvrir, avoir un avis de Kika, m’aiderais peut-être à me le procurer, qui sait surtout qu’il est dispo. en poche! Pour le dernier, l’un des dernières sorties Bragelonne qui me fait de l’oeil autant pour le synopsis que la couverture…

Je ne sais pas ce que Kika va choisir pour commencer, je pense The Pink Tea Time Club mais sans certitude, nous verrons bien 🙂

Et vous ça vous dit de participer à la prochaine sessions du challenge ? Passez sur livraddict ! (vers aout)

Bit-lit·Challenge·coup de coeur

Le prince des ténèbres, tome 1 : La mort dans l’âme de Jeaniene Frost

2018 prince 1

Ma chronique: Alors voilà un ouvrage qui me faisais de l’oeil depuis qu’il est dans ma bibliothèque. Je l’avais commencé début janvier mais avec les autres lectures je l’ai laissé sur le coté. J’ai donc repris ma lecture entre NeverWhere de Neil Gaiman et La fée, la pie et le printemps d’Elisabeth Ebory, en fait je l’ai recommencée de Zéro.

Et il m’a même pas fallu une journée pour le terminer ! Les 200 dernières pages, je les aies dévorées en même pas deux heures… je pense un record pour moi-même. Je sais que je lis vite mais quand même…

L’auteure dont je redoutais cette 3eme découverte m’a presque étonnée, oui, j’avais pas spécialement apprécier deux ouvrages lus précédemment… je vais peut-être relire chasseuse de la nuit au final…

Ici Frost à réussi à emmener dans son monde et me le faire apprécier, une fois là mise en place faite (et encore) on passe déjà à l’action en fin de cinq petits chapitres. On s’attache aux personnage on arrive même à se dire « j’aimerais presque être à la place de Leila, l’héroïne de l’histoire ».

Les personnages sont géniaux et différents les uns des autres, ils sont loin d’être parfait, sauf peut-être Vlad, quoi que son caractère lui aurait valu quelques claques par moment! ahahah! Alors, Leila est une jeune femme plutôt réservée qui évite le contact des gens à cause de son don, qui n’en est pas vraiment un mais plus un résultat d’un accident qui aurait dû lui être mortel… Elle n’a donc aucune relation physique avec qui que ce soit à part son ami Marty, qui est un vampire plutôt sympa, et qui est comme un père pour elle, elle le touche très rarement pour les spectacles du cirque ambulant dont elle fait partie.

Mais son don n’est pas tombé dans les oreilles d’un sourd, suite à un petit « accident » éditer dans la presse, elle se retrouve prisonnière d’une bande de vampire et elle doit localiser, un autre vampire, connu cette fois-ci, Vlad, surnommé par Bram Stoker, Le fameux Dracula… mais nous tombons pas sur le dracula connu de l’histoire… non il s’avère bien différent, peut-être tout aussi cruel, mais non pas par plaisir mais pour protéger les siens… s’enchaîne des événements qui feront rapproché nos deux protagonistes de l’histoire, entre action, intrigue avec une point de romance on ne peut que s’attaché à l’histoire et aux personnages.

là seule chose que je regrette un peu c’est de ne pas avoir su bien cerné Maximus, l’un des serviteurs vampires de Vlad, même si il apparaît plusieurs fois il reste terne à mes yeux.

Bon cet ouvrage est la preuve qu’il ne faut pas s’arrêter aux déceptions d’autre ouvrages de l’auteur.

Un coup de coeur pour cette lecture rapide, le second tome est déjà entre mes mains c’est dire. (je lirais un peu plus lentement cette fois-ci).

Cette lecture rentre dans deux de mes challenges, en inaugure l’un de ceux-ci d’ailleurs…
Littérature de l’imaginaire  et Challenge des 52 semaines SFFF (idée 112 – La mort )

Challenge·fantastique·Partenariats Livraddict·Thriller

Hex in the city, tome 1 : L’éventreur de San Francisco de Dorian Lake

2018 Hex

Ma chronique : Tout d’abord, je voudrais remercier Livraddict pour ce partenariat ainsi que l’auteur, Dorian Lake pour m’avoir fait découvrir son écriture.

31501329_947968928700886_3014508726108291072_n

Merci également pour la petite dédicace et le marque-page qui fait toujours plaisir.

Me voilà emmenée vers un premier tome fantastique assez sombre mais surtout prenant. Celui-ci s’avère un peu court pour m’a part, du coup j’espère découvrir la suite quand elle sera sortie. Bref une belle entrée dans l’histoire, manque le plat principal.

L’histoire en elle-même n’est pas nouvelle ni extra-ordinaire, mais j’ai bien aimé. Nous avons un tueur en serie digne de Jack l’Eventreur, et, Ô combien j’aime les histoires avec l’éventreur, ou même avec une inspiration. Donc ici je suis servie !

Attention risque de petits spoiles pas bien méchants dans la description des personnages.

Les personnages sont plutôt attachants bien que j’aurai voulu les connaître plus. Je les trouves pas assez développés. Taylor, serveuse au Witch Hour, un bar qui de nom va bien avec elle : c’est une sorcière qui n’arrive pas à assumé son attirance sexuelle.
Andrea, elle j’arrive pas à m’attaché avec elle, elle n’est pas assez présente pour que j’arrive à l’apprécier tout comme Kathy…

Ensuite Jake, un gars qu’on arrive à apprécier et avoir de la peine pour lui, il sombre dans une dépression assez forte et on à envie de le secouer pour le réveiller. Puis nous avons Lionel, que serait-ce une histoire sans un être surnaturel… Je vous présente donc le vampire de l’histoire.

Concernant l’intrigue, comme je vous disais ci-dessus, c’est pas nouveau mais tellement prenant qu’on lis les pages les unes derrières les autres sans voir le temps passer. Dorian Lake nous emporte dans son histoire avec une plume fluide et addictive nous laisse quelques moment de répits pour revenir à l’action sans grande difficulté, bref on avale les phrases les unes à la suite des autres mais je reste sur ma faim. Trop court.

Je remercie encore Livraddict pour l’un de ces derniers partenariat.
Je remercie à nouveau Dorian Lake pour m’avoir permis de découvrir son roman grâce à livraddict et le éditions Noir d’absinthe.

Ce livre rentre également dans mon Challenge Littérature de l’imaginaire.

livracli6c-poumonvert_ianrmacleod

 

 

 

Challenge·Science-fiction

Le cycle d’Ender, tome 2 : La voix des morts de Orson Scott Card

2018 ender 2

Ma chronique: Voilà embarqué pour le tome deux du cycle d’Ender, surprise que 3000 ans se sont passé et qu’Ender est encore en vie et bien évidement plus un enfant, mais cela s’explique avec ses voyages « interdimentionnels »… bref, j’ai compris après un certain temps, parce que oui j’ai mis du temps car l’auteur, encore une fois, nous plonge dans un univers riche et fort détaillé, qu’on se concentre presque plus à ça qu’a la bête question de comment Ender à traversé les âges, en fait on s’en fou au final, on sait que c’est le héro, point.

Ici Card, nous fait voyager dans la lecture non pas ciblé sur la stratégie, comme le tome un, mais ici plus sur une question scientifique et génétique, j’aime ! je surkiff ! Bref, je suis une fan de sciences du coup je plonge assez facilement dans son monde, ça peut être compliqué pour certains lecteurs car c’est fort détaillé.

Passons aux personnages, Ender, notre jeune gamin du tome un est devenu un homme de « seulement » 35 ans… (merci voyages interstellaires !), il vit avec sa soeur, qui pareil à grandit et a changé. et du tome un on retrouve…. bah qu’eux ! Bref, j’ai bien fait de pas m’attaché à autre qu’Ender !, Ici il est plutôt mûre et tout aussi réfléchi qu’enfant et peut-être moins facile à manipuler (faut dire avec le coup qu’on lui à fait dans le tome 1…)

Au final, je sais pas si j’ai préféré ce tome au prétendent, peut-être bien, car je le trouve plus travaillé et mature, d’un coté Ender n’est plus un enfant aussi. Et les dialogues correspondent mieux au personnages (pour rappel dans le tome un certain dialogues de enfants étaient un peu trop « adulte »)

Une belle suite, qui entre dans mon challenge littérature de l’imaginaire, le tome trois ne devrait pas tarder !

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Challenge·Science-fiction

Partials, tome 2 : Fragments de Dan Wells

2018 fragment.png

Ma chronique : Me voilà de retour avec Kira,dnas se second tome, nous avons enfin des réponses aux questions du premiers mais on se retrouve quand même avec d’autres nouvelles questions sans réponses, bref on tourne en rond de ce coté là.

Mais nos personnages principaux avancent, certains nous ennuie, d’autre sont assez surprenants.
J’avoue ne pas avoir pris beaucoup de notes durant cette lecture, ça fait donc un avis assez court, j’ai par contre apprécier, donc je vous retrouverais pour le tome trois, et final de Partials, prochainement.

En espérant avoir plus à dire, et plus de réponses aux questions en suspend…
Si non, l’écriture est toujours prenante et plutôt fluide, ici on a droit à plus de rebondissements et d’actions ce qui n’a pas été pour me déplaire.

Une très bonne lecture en tout cas.

Ce livre entre dans mon challenge littérature de l’imaginaire.

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Challenge·coup de coeur·fantasy

Le septième guerrier-mage de Paul Beorn

2018 le 7eme guerrier mage

Ma chronique :Une petite lecture imprévue au départ qui fini par une lecture commune avec Kika. Et un énorme coup de coeur en prime!

Dés le début du roman nous partons déjà avec de l’action, quelques pauses entre temps bien sympa pour la mise en place du paysage, des personnages sans en faire trop. On découvre donc Jal, un déserteur des soldats du Sud avec son écuireuil « Gloutonne » avec qui on va lié des liens et une appréciation hors norme, bref on l’adore cette petite chose toute mignonne ! Jal est retrouvé au milieu de cadaves, et gravement blessé il est soigné dans un village ennemi, les « jaunes » bref les gens du nord, entouré de montagnes par Nola, elle aussi étrangère aux terres où elle vit. On s’attache également à elle facilement.

Apres 15 chapitres un petit retournement de situation qu’on espérait. De nouveaux personnages se font importants, Dame Rikken par exemple, une femme plutôt forte, excellente archère, chef du village,, enfin plus où moins car les femmes de peuvent pas être les « Ka » d’un village du coup elle seconde le Ka…Rikken est un personnage féminin qu’on pourrait apprécier et que moi j’ai détesté tout au long du roman sauf peut-être à la fin. Bien qu’elle soit importante, elle m’a énervée plus d’une fois. Mais ce n’est pas un point négatif, elle a son caractère.

( Attention risque de Spoil pour la suite)

Hulan, finalement un des déserteurs compagnon de Jal est présent, tout comme moi il à eu aucune confiance en Rikken, bien qu’au final… j’ai bien été bouche-bée… (faut lire pour savoir pourquoi !
Paol, est le petit frère de Nola, un gamin que j’ai trouvé fort mis sur le coté après la moitié de l’ouvrage même si il est comme les autres importants au déroulement de l’intrigue.

Gloutonne nous fait passer par tout les sentiments, Jal est toujours appréciable même si il agit souvent sur un coup de tête, il est plutôt organiser pour aider le village, serment qu’il a fait pour lui avoir sauvé la vie…

Niveau écriture, j’ai rien à redire, la plume est fluide, prenante voir addictive, j’ai pas lâcher le livre de la journée. On pourrait comparé les événements du livre à notre société. Ceux-ci nous rappelle les guerres de religion et également les guerres par rapport à la couleur de peau et je remarque que le cercle de Jal est un mélange de toutes ses ethnies, on part sur des conclusion tels que : l union fait la force, les différences nous complètent en bref, ensemble nous sommes plus fort. Je vais peut-être loin dans ma vision des choses mais pour moi c est ce que je vois.

La fin est satisfaisante, logique mais triste pour Jal, il est le septième guerrier mage et le dernier « …. » (vous compléterez, mouahaha je suis une sadique à pas terminer ma phrase)

Cette lecture est donc une Lecture commune avec Kika, et entre dans mon challenge Lecture de l’imaginaire !