Challenge·fantastique·Science-fiction

2048 de Lionel Cruzille

2018 2048.png

Ma chronique : Voilà un ouvrage qui me faisais de oeil dans ma PAL numérique… Ai-je été déçue ? Alors la réponse est … Non ! j’ai été plutôt conquise malgré quelques petits trucs qui ‘mont chiffonnée mais sans vraiment me faire détester l’ouvrage. Bref une belle découverte, pas encore un coup de coeur ou même un ouvrage qui ma totalement conquise. Mais plutôt bien satisfaite de l’avoir découvert.

Tout au début on se retrouve dans un onde totalement ravagé ou notre héroine, Miya, lutte pour survivre, bref le point un peu chiffonnant de l’ouvrage, le coté déjà vu, lu, et relu de la science-fiction… mais l’auteur nous ajoute une pointe de magie ce qui donne le coté fantastique ajouté plutôt excellent et qui donc à remonter mon appréciation dés le début de l’ouvrage.

Par la suite, l’auteur nous livre une intrigue riche en rebondissement, quelques pauses par-ci par-là qui donne de l’air à l’ensemble, je regrette le manque de travail sur les personnages secondaires, à part Miya qui semble plus humaine, les autres sont pratiquement des robots dépourvus d’émotion, est-ce voulu ou pas ?

Niveau écriture, l’auteur maîtrise son histoire, son texte et la fluidité de sa plume, il à parfaitement travaillé son univers ce qui nous fait rentrer encore plus dans l’ouvrage.
J’ai trouvé la fin plutôt inattendue mais parfaite.

Lu pour le challenge littérature de l’imaginaire et par envie tout simplement.

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Challenge·jeunesse·Science-fiction

The book of Ivy, tome 2 : The revolution of Ivy de Amy Engel

2018 book of iy 2

Ma chronique : Suite et fin d’une belle duologie. Attention risque de spoiles du tome précédent. On retrouve Ivy, seule en dehors de Westfall. Je l’ai trouvé plus mature depuis qu’elle doit se débrouiller pour survivre. Elle fera la rencontre d’Ash et Caleb qui vont la sauver et vont l’aider à apprendre à vivre dans le milieu hostile où elle se trouve.

Alors non, on oublie pas Bishop qui reviendra en trombe toujours fou amoureux d’Ivy.. Bon la petite romance n’arrive que plus tard dans cet opus, ce qui pour moi, me plait un peu plus car nous avançons un peu plus dans l’intrigue plutôt que de tourné autour du pot. bien que l’auteur s’amuse à torturer le couple au final, tout l’ensemble nous donne une fin surprenante avec peu de pauses.

 

Ce second ouvrage clos plutôt bien ce diptyque bien qu’un peu lent à démarré au final on passe plutôt un bon moment.

Une série finie et appréciée dans son intégralité.

Ce livre entre dans mon challenge de la littérature imaginaire.

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Challenge·Science-fiction

Le cycle d’Ender, tome 2 : La voix des morts de Orson Scott Card

2018 ender 2

Ma chronique: Voilà embarqué pour le tome deux du cycle d’Ender, surprise que 3000 ans se sont passé et qu’Ender est encore en vie et bien évidement plus un enfant, mais cela s’explique avec ses voyages « interdimentionnels »… bref, j’ai compris après un certain temps, parce que oui j’ai mis du temps car l’auteur, encore une fois, nous plonge dans un univers riche et fort détaillé, qu’on se concentre presque plus à ça qu’a la bête question de comment Ender à traversé les âges, en fait on s’en fou au final, on sait que c’est le héro, point.

Ici Card, nous fait voyager dans la lecture non pas ciblé sur la stratégie, comme le tome un, mais ici plus sur une question scientifique et génétique, j’aime ! je surkiff ! Bref, je suis une fan de sciences du coup je plonge assez facilement dans son monde, ça peut être compliqué pour certains lecteurs car c’est fort détaillé.

Passons aux personnages, Ender, notre jeune gamin du tome un est devenu un homme de « seulement » 35 ans… (merci voyages interstellaires !), il vit avec sa soeur, qui pareil à grandit et a changé. et du tome un on retrouve…. bah qu’eux ! Bref, j’ai bien fait de pas m’attaché à autre qu’Ender !, Ici il est plutôt mûre et tout aussi réfléchi qu’enfant et peut-être moins facile à manipuler (faut dire avec le coup qu’on lui à fait dans le tome 1…)

Au final, je sais pas si j’ai préféré ce tome au prétendent, peut-être bien, car je le trouve plus travaillé et mature, d’un coté Ender n’est plus un enfant aussi. Et les dialogues correspondent mieux au personnages (pour rappel dans le tome un certain dialogues de enfants étaient un peu trop « adulte »)

Une belle suite, qui entre dans mon challenge littérature de l’imaginaire, le tome trois ne devrait pas tarder !

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Challenge·Science-fiction

Partials, tome 2 : Fragments de Dan Wells

2018 fragment.png

Ma chronique : Me voilà de retour avec Kira,dnas se second tome, nous avons enfin des réponses aux questions du premiers mais on se retrouve quand même avec d’autres nouvelles questions sans réponses, bref on tourne en rond de ce coté là.

Mais nos personnages principaux avancent, certains nous ennuie, d’autre sont assez surprenants.
J’avoue ne pas avoir pris beaucoup de notes durant cette lecture, ça fait donc un avis assez court, j’ai par contre apprécier, donc je vous retrouverais pour le tome trois, et final de Partials, prochainement.

En espérant avoir plus à dire, et plus de réponses aux questions en suspend…
Si non, l’écriture est toujours prenante et plutôt fluide, ici on a droit à plus de rebondissements et d’actions ce qui n’a pas été pour me déplaire.

Une très bonne lecture en tout cas.

Ce livre entre dans mon challenge littérature de l’imaginaire.

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Challenge·Science-fiction

Le cycle d’Ender, tome 1 : La stratégie Ender de Orson Scott Card

2018 ender 1

Ma chronique : En voilà une bonne découverte S-F ! Pas un coup de coeur mais nous en sommes pas loin. Card, à travaillé son univers et son personnage à merveille, bien qu’Andrew ou Ender, est un gamin qui grandit pendant le roman, par moment je l’ai trouvé trop adulte dans certaines réflexions, peut-être que l’auteur l’a un peu trop travaillé au final…

L’intrigue en elle même est prenante, et complexe, tout droit d’un bon s-f, c’est riche et tout est exploité à souhait, se qui, pour certain peut rendre le roman assez lourd et ardu. Mais franchement c’est plus facile à lire que du Isaac Asimov croyez moi, si vous avez déjà dur à lire ceci, ne tenter pas le diable avec Asimov.

Bien que je me suis attacher à Ender et les autres j’ai parfois du fermer l’ouvrage pour reprendre mon souffle tant certaines situations sont lourdes et dures à avalée, parce que oui ce premier tome n’est en aucun cas joyeux… être un gamin de moins de dix ans dans une école pour faire la guerre… on crie pas chouette je vais m’amuser. Non l’auteur n’a pas hésité à nous infliger certains moments.

Ce premier tome fut donc une superbe découverte au ras du coup de coeur, dommage pour les « lourdeurs », je lis la suite dés que possible.

Lu pour mon challenge ABC imaginaire 2018 et entrant dans mon challenge littérature de l’imaginaire.

Challenge·jeunesse·Science-fiction

The book of Ivy, tome 1 d’Amy Engel

2018 Book of ivy

Ma chronique: Quand j’ai commencé à lire ce livre je m’attendais pas à apprécier autant, car l’histoire principale est assez « déjà vu » dans le genre. Un mélange de Roméo et Juliette  et aussi de Cendrillon, deux famille qui se déteste, Ivy qui dois épousé le fils de la famille rivale, qui en tombe amoureuse, la belle-mère et la soeur manipulatrices et méchante à souhait… Bref, vous voyez déjà le truc.

Mais, ce premier tome fut un réel plaisir à lire, l’écriture d’Amy est fluide et prenante on lis chapitre par chapitre sans se rendre compte qu’on mange les pages rapidement. Prenant donc. Ivy est un personnage plutôt attachant et par moment agaçante, Bishop (bonjour le prénom…) est lui le contraire de son père, on ne peu que l’adorer. Ce que j’ai aimé dans l’histoire également c’est le contexte dans le quel la guerre nucléaire à plongé le peuple, les femmes sont à nouveau mise sur le coté juste à marier et faire des enfants et les hommes sont la puissance même du peuple. D’un coté c’est encore le problème ici en moins fort. Le fait que ça soit mis légèrement en avant dans l’ouvrage ferait peut-être réfléchir les « hommes » sur la situation, passée, future et même actuelle des femmes, et le pourquoi on se bat pour nos droits. (mon coté féministe parle désolée).

Enfin, si non je suis un peu sur les fesses concernant la fin un peut stupide de l’ouvrage, et donc j’espère que le prochain et dernier tome finira en beauté parce qu’ici c’est un peu décevant et Ivy nous énerve.
Bref une belle surprise avec quelques défauts mais très agréable, pas de coup de coeur, mais une appréciation excellente.

J’ai lu cet ouvrage pour mon challenge ABC imaginaire 2018, il entre également dans mon challenge littérature de l’imaginaire !

Bonne Saint-Valentin à tous !

Challenge·Nouvelles·Science-fiction

So phare away d’Alain Damasio

2018 So phare away

Ma chronique: Damasio nous offre un recueil plutôt étonnant, bien fourni et presque lourd et oppressant, ce qui donne une lecture plutôt lente et difficile mais je l’ai trouvée agréable t’en l’écriture nous emporte dans les trois nouvelles sans soucis. Petit bémol tout de même pour la dernière nouvelle qui me semble moins travaillée.

Première nouvelle nous envoie dans une histoire plutôt touchante celle d’un père rongé par la culpabilité pour avoir perdu sa fille. Dans sa tristesse, il se sacrifie pour essayé de revenir à une vie plus calme. (J’en dis pas plus faudra lire) Damasio nous fait passé par plusieurs émotion dans cette petite nouvelle très jolie et fluide.

Seconde, le titre de ce recueil, plus science-fiction que la précédente. Un univers assez étrange ou les gens vivent tous sans exception dans des phares (d’où le jeu de mot du titre). La ville est assez futuriste bien que mélangé à l’ancien, signaux lumineux, du morse pour communiqué, une pollution monstre,… Bref un texte superbement écrit où l’on étouffe presque avec les personnages.

La troisième , celle que j’ai le moins aimé et qui fait descendre ma note. Elle est dans le même style que la première, plus courte et moins travaillée, j’en dis même pas plus parce que pour moi j’ai pas retenu, ni noté grand chose sur celle-ci.

En Bref, lu pour mon challenge ABC imaginaire 2018 et entrant dans mon challenge littérature imaginaire dans la catégorie E grâce à l’auteur… Bref pour la catégorie mon challenge est réussi vu que c’est le 3ème auteur dit « classique » que je lis… mais je ne m’arrêterais pas là!