Challenge·jeunesse·Science-fiction

The book of Ivy, tome 1 d’Amy Engel

2018 Book of ivy

Ma chronique: Quand j’ai commencé à lire ce livre je m’attendais pas à apprécier autant, car l’histoire principale est assez « déjà vu » dans le genre. Un mélange de Roméo et Juliette  et aussi de Cendrillon, deux famille qui se déteste, Ivy qui dois épousé le fils de la famille rivale, qui en tombe amoureuse, la belle-mère et la soeur manipulatrices et méchante à souhait… Bref, vous voyez déjà le truc.

Mais, ce premier tome fut un réel plaisir à lire, l’écriture d’Amy est fluide et prenante on lis chapitre par chapitre sans se rendre compte qu’on mange les pages rapidement. Prenant donc. Ivy est un personnage plutôt attachant et par moment agaçante, Bishop (bonjour le prénom…) est lui le contraire de son père, on ne peu que l’adorer. Ce que j’ai aimé dans l’histoire également c’est le contexte dans le quel la guerre nucléaire à plongé le peuple, les femmes sont à nouveau mise sur le coté juste à marier et faire des enfants et les hommes sont la puissance même du peuple. D’un coté c’est encore le problème ici en moins fort. Le fait que ça soit mis légèrement en avant dans l’ouvrage ferait peut-être réfléchir les « hommes » sur la situation, passée, future et même actuelle des femmes, et le pourquoi on se bat pour nos droits. (mon coté féministe parle désolée).

Enfin, si non je suis un peu sur les fesses concernant la fin un peut stupide de l’ouvrage, et donc j’espère que le prochain et dernier tome finira en beauté parce qu’ici c’est un peu décevant et Ivy nous énerve.
Bref une belle surprise avec quelques défauts mais très agréable, pas de coup de coeur, mais une appréciation excellente.

J’ai lu cet ouvrage pour mon challenge ABC imaginaire 2018, il entre également dans mon challenge littérature de l’imaginaire !

Bonne Saint-Valentin à tous !

Challenge·Nouvelles·Science-fiction

So phare away d’Alain Damasio

2018 So phare away

Ma chronique: Damasio nous offre un recueil plutôt étonnant, bien fourni et presque lourd et oppressant, ce qui donne une lecture plutôt lente et difficile mais je l’ai trouvée agréable t’en l’écriture nous emporte dans les trois nouvelles sans soucis. Petit bémol tout de même pour la dernière nouvelle qui me semble moins travaillée.

Première nouvelle nous envoie dans une histoire plutôt touchante celle d’un père rongé par la culpabilité pour avoir perdu sa fille. Dans sa tristesse, il se sacrifie pour essayé de revenir à une vie plus calme. (J’en dis pas plus faudra lire) Damasio nous fait passé par plusieurs émotion dans cette petite nouvelle très jolie et fluide.

Seconde, le titre de ce recueil, plus science-fiction que la précédente. Un univers assez étrange ou les gens vivent tous sans exception dans des phares (d’où le jeu de mot du titre). La ville est assez futuriste bien que mélangé à l’ancien, signaux lumineux, du morse pour communiqué, une pollution monstre,… Bref un texte superbement écrit où l’on étouffe presque avec les personnages.

La troisième , celle que j’ai le moins aimé et qui fait descendre ma note. Elle est dans le même style que la première, plus courte et moins travaillée, j’en dis même pas plus parce que pour moi j’ai pas retenu, ni noté grand chose sur celle-ci.

En Bref, lu pour mon challenge ABC imaginaire 2018 et entrant dans mon challenge littérature imaginaire dans la catégorie E grâce à l’auteur… Bref pour la catégorie mon challenge est réussi vu que c’est le 3ème auteur dit « classique » que je lis… mais je ne m’arrêterais pas là!

 

Challenge·Science-fiction

La guerre des mondes de Herbert George Wells

2018 la guerre des mondes
Ma chronique : Après Isaac Asimov, je continue ma découverte de grands auteurs de la science-fiction avec le fameux H.G. Wells et son oeuvre probablement la plus connue : La guerre des mondes (enfin ici on peut dire Mars et Terre…).
Une oeuvre vue en film dont j’avoue avoir vu mais avoir peine à m’en rappeler… Donc c’est comme si je découvrais l’histoire, bien qu’au final j’avais des petits flash d’images du film.
Le livre s’avère plutôt différent (changement d’époque notamment) et pour l’époque superbement écrit, j’avoue avoir été emporté et l’écriture de Wells reste agréable et riche. J’ai eu tout de même quelques petits soucis niveau action, qui m’ont semblé un peu vides. J’ai aimé avoir  les réactions de l’être humain fasse à une invasion de martiens, on aurait presque dis que Wells y étais pour avoir autant de descriptions psychologique des gens.
Bien que le roman ne m’a pas plus enthousiasmée que ça je reste heureuse de l’avoir lu et de l’avoir découvert. Wells mérite sa réputation de Grand Auteurs Classique du genre et je suis ravie d’avoir apprécier ma lecture plutôt détente sur le coup.

Lu pour le Challenge ABC Imaginaire, il entre également dans mon challenge littérature de l’imaginaire dans la catégorie E ou je dois lire au moins 3 auteurs classiques ( c’est le 2ème auteur validé pour ce challenge !)

Challenge·Nouvelles·Science-fiction

Celui qui attend et autres nouvelles de Ray Bradbury

2018 celui qui attendMa chronique : Alors, c’est partit pour un recueil de nouvelles s-f. Un petit ouvrage qui nous propose 8 nouvelles qui dans l’ensemble ne m’a pas emballée plus que ça. Certaines ont du potentiel, d’autre, où je ne voyais pas trop le but final.

Bref vous l’aurez compris, c’est un avis assez mitigé, et c’est même le premier livre de l’année qui fait un léger « flop » dans mon appréciation. Je valide avec cet ouvrage 2 challenges, mon challenge ABC 2018 et le challenge littérature imaginaire avec en prime un auteur qui fait partit des auteurs « classique » pour la catégorie que j’ai choisie (et de 1 sur minimum 3 !)

Première nouvelle,  Celui qui attend, est très courte, voir trop courte mais celle que j’ai préférée. Ensuite vient « la fusée », le rêve d’un homme, père de famille, qui veut aller dans l’espace, cette nouvelle ne m’a pas plus attirée que ça, elle ma même ennuyée… Nous suivons avec la troisième nouvelle, « La pierre tombale », l’idée principale est plutôt bonne, la fin de la nouvelle est assez spéciale mais ne m’a pas plu….

4eme nouvelle, rencontre nocturne, comment dire…. même si ça se passe sur Mars disons que j’ai eu l’impression de lire le scénario pourri d’un vieux film de science-fiction, limite du déjà vu. Pour moi, la plus mauvaise de toute les nouvelles. 5eme, Le Jour de la grande Exhumation, est une nouvelle assez sombre, exhumation des corps pour déplacé à un nouvel endroit, au final une nouvelle bof bof, qui se lis mais qui n’a pas de but précis ni de chute, bref sans plus.

6eme nouvelle, Icare Montgolfier Wright, j’ai eu l’impression de lire un texte non travaillé, bref un texte écris sur un coup de tête qui raconte  (encore) le rêve d’un homme… Le petit assassin suit la nouvelle précédente et remonte un peu ma déception de l’ouvrage, bien que cette avant dernière nouvelle soit triste et se fini mal, je l’ai plutôt appréciée (enfin après des déceptions… je crois que c’étais pas difficile). Dernière nouvelle, Un coup de tonnerre, m’a fait pensée à retour vers le futur, une nouvelle plutôt plaisante qui fini correctement l’ouvrage bien que je reste avec un goût amère au fond de la gorge…

Ray Bradbury ne m’a pas convaincue avec ces nouvelles, j’espère tout de même le re-découvrir avec d’autres ouvrages, plus travaillés et avec de meilleures fins.

Challenge·jeunesse·Science-fiction

La 5e vague, tome 2 : La mer infinie de Rick Yancey

la mer infinie

Ma Chronique : Encore une lecture pour le Challenge ABC 2017, je fini doucement le challenge bien que je pense que je vais rester avec un challenge à 25 sur 26 livres malheureusement car je n’ai pas su me procuré le dernier à lire…

Pour celui-ci j’ai eu la chance de le trouvé en Epub pour un bon prix et de le lire plutôt rapidement. Avez-vous déjà eu l’impression qu’un tome à été vite écris par rapport au(x) premier(s) ? Si c’est le cas dites le moi car avec celui-ci même si il m’a plu grandement et que l’histoire avance j’ai l’ai trouvé un peu « baclé » à coté du tome un, ou bien mal traduit, mais parfois j’ai eu l’impression de ramé, de me demander qu’est-ce que l’auteur avait dans sa tête, me suis sentie perdue dans l’histoire plusieurs fois, ou bien c’est que j’ai lu peut être trop vite cet ouvrage. Je dois avoué que j’ai encore du mal avec une liseuse…

Si non dans l’ensemble j’ai été ravie de retrouvé les personnages, bien que Cassie m’a parue absente, et d’en apprendre plus sur eux. On reste tout de même dans le flou pour l’intrigue principale, j’ai hate de voir la fin que nous réserve l’auteur, mais j’ai un peu peur de la qualité qu’il donnera à la suite de ce que je viens de lire…

 

Challenge·jeunesse·Science-fiction

Délirium, tome 1 de Lauren Oliver

 

delirium.pngMa chonique: Lu à l’occasion du challenge ABC 2017, j’ai eu du mal tout d’abord à trouvé ce tome 1 en version papier, c’est pourquoi je me suis tournée vers ma nouvelle liseuse et un fichier Epub acheté sur internet, moins cher bien évidement, mais aussi je trouve toujours moins agréable à lire. Comme vous pouvez le remarquer sur la fiche livre, ma note est de huit sur dix, donc j’ai aimé ce premier tome. Ce que fais que je cherchais tout de même à me procuré toute la trilogie en version papier.

Ce premier tome nous plonge sur notre monde futuriste où l’on a trouvé un remède contre « l’amour » qui est considéré comme une maladie. On suit Lena, ou Magdalena, de son prénom complet. Elevée sans amour par une tante sans amour (elle à eu le vaccin) et croyant que sa mère est morte à cause de cette « maladie ». On suit ses aventures avec sa meilleure amie Hana.

On est dans un monde qui m’a fait, au début, pensé un peu à Divergent, avec des testes pour se préparé à la vie future, après le vaccin. On part par la suite avec un coté Roméo et Juliette au quel je m’attendais, avec l’arrivé d’Alex… un jeune homme qui va bouleverser toute l’histoire de Lena, qui entre en rébellion contre le système,  oh petite pensée à Hunger Game…

Vous l’aurez compris tout des éléments bien « S-F » qui, malgré les petits goûts de » tiens ça me fait pensé à » pour plusieurs parties, m’a bien plu, avec quelques longueurs, surtout au début, qui permettent de mettre l’histoire en place et qui pourrait dégoutté certains lecteurs, mais personnellement je les trouvent utiles.

Le roman reste tout de même pour un publique young adult et manque parfois de coté plus mature, ça va peut etre changer avec la suite qui sait.

Une trilogie que je vous recommande à lire.

Challenge·Historique·Science-fiction

La trilogie victorienne, tome 1 : La carte du temps de Félix J. Palma

tv
Ma chronique : Pour le Challenge ABC 2017 de livraddict je me lance dans la lecture du premier tome de la trilogie victorienne. Une époque qui me plait plutôt bien, faut l’avoué, avec de superbes tenues vestimentaires,Bram Stocker l’auteur de Dracula, l’histoire du fameux Jack l’Éventreur… Et j’en ressort avec un avis plutôt positif bien quelques petits « Kwaks » y ont été présents, étant une amatrice de la science-fiction, j’ai plutôt sauter sur l’ouvrage pendant que l’envie de dévorer de la SF était encore présent en moi (oui j’ai mes périodes fantasy puis Sf).

D’ailleurs passons à notre livre, et qui en plus commence pas mal avec, comme j’ai cité ci dessus, un lien avec Jack l’éventreur, ohoh, me diriez vous, mais je vous en dirais pas plus, quoi que vous en savez dejà pas mal rien qu’avec le synopsis du livre…bon, du coup j’ai accroché vite à l’histoire. D’ailleurs l’auteur s’amuse à jouer un peu les Sherlock Holmes en nous offrants quelques énigmes et pièges assez sympathiques.

Par contre quelques longueurs se sont fait sentir, et du coup j’ai souvent lâcher prise et j’ai lu une bd entre temps… et j’ai même eu une petite panne lecture… j’ai rarement mis 15 jours pour lire un livre, ou bien il me plaisait pas du tout. Ici ce n’était pas le cas, j’ai beaucoup apprécié cette lecture mais les longueurs sont peut être trop nombreuses et plus de 700 pages dans les mains… quoi qu’arrivée à passé la moitié voir presque le 3/4 du livre j’ai su le finir a une vitesse « V V prime » .

Comme si il y’a avait eu changement d’auteur presque, il a fallut toute une mise en place pour que l’action commence, ou bien que mon blocage se dissipe…

Je lirais donc la suite avec plaisir tout de même voir si celle-ci m’offre plus que ce que j’ai totalement apprécier dans ce premier tome…